Les établissements du groupe Mariott de nouveau la cible d’une importante attaque informatique

Les établissements du groupe Mariott de nouveau la cible d’une importante attaque informatique

Avec la crise du coronavirus, aucun secteur d’activité n’est épargné par les pirates qui exploitent à souhait la peur engendrée par cette pandémie. Déjà victime des hackers par le passé, les hôtels Mariott ont de nouveau fait l’objet d’une attaque informatique d’une grande ampleur. Et même si certaines données ultra-sensibles n’ont pas été touchées, l’acte de piratage dont le groupe hôtelier a été victime n’en demeure pas moins important. Retour sur cette intrusion des cybercriminels dans le système informatique des établissements de cette enseigne de réputation mondiale dans l’univers de l’hôtellerie. 

Des données de près de 5.2 millions clients piratées 

Ce nouveau piratage dont les hôtels Mariott International ont été de nouveau la cible concerne les données d’environ 5.2 millions de clients. Pour commettre leur forfait, les pirates ont utilisé les identifiants de deux employés de l’important groupe hôtelier. Ils ont ainsi pu s’introduire frauduleusement dans les systèmes afin de dérober des informations personnelles de la clientèle. Il s’agissait pour ces faits qui remontent à mi-janvier de cette année de données telles que les préférences personnelles, les relevés de compte fidélité, le sexe, les dates de naissance, les numéros de téléphone, les adresses, les noms de l’employeur ou encore les noms. Comme il y a de cela 16 mois, le groupe hôtelier n’a pas pu empêcher cette nouvelle attaque informatique. Et ce que toute entreprise qu’elle soit suisse ou non doit savoir en cette période de la crise du Covid-19, c’est que les pirates sont déchaînés et entendent profiter au maximum de cette aubaine qu’offre cette pandémie

Les données sensibles épargnées par cette attaque informatique

Par cette cyberattaque, les hôtels Mariott International ont été touchés en plein cœur. Fort heureusement, le vol n’aurait pas concerné des données plus sensibles comme les permis de conduire, les papiers tels que la carte d’identité et le passeport ou encore les numéros de carte bancaire. C’est ce qui ressort des investigations sur cet acte de piratage. Si l’enquête arrive à cette conclusion, le groupe hôtelier pourra alors s’estimer heureux. Encore que toutes les entreprises n’auront pas cette chance face à une attaque informatique d’une telle ampleur. C’est donc de lieu de rappeler que les entreprises exerçant sur le territoire de la Suisse doivent prendre les dispositions idoines pour assurer une protection optimale de leurs systèmes informatiques. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *